Le Marché aux Fruits Rouges et le Pardon de Jésus

Chaque année, à la même période, se déroule à Noyon, le marché aux fruits rouges. Une image tiré des beaux jardins de notre ville ( voir photo prise l’année dernière ), m’a fait pensé au sang de Jésus qui a coulé pour le pardon de mes péchés, de vos péchés…..

La méditation qui suit va nous expliquer, à travers le témoignage d’un chrétien, comment il est bon de se rappeler ce fait extraordinaire, aussi bien pour ceux qui connaissent Jésus, que pour ceux qui le cherche !


TEL QUE JE SUIS … JE VIENS
« Si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur
et il sait tout. »

1 Lettre de Jean chapitre 3 verset 20

Christian discute avec un homme qui sort de prison. Ce dernier lui dit:

-Toi. bien sûr, tu n’as jamais rien fait de grave, mais moi, comment veux-tu que Dieu m’accepte, avec tout ce que j’ai fait? Non, le salut n’est pas pour quelqu’un comme moi. Je ne peux pas aller vers Dieu. 

-Mais Dieu t’aime et te connaît entièrement, lui répond Christian. Jésus dit qu’il est venu pour chercher des pécheurs, pas des justes. Son salut est gratuit; il l’offre à tous. Viens à lui comme tu es, avec tous tes péchés et le sentiment que tu as de ne pas pouvoir t’approcher de lui.

Et Christian lui cite les paroles du cantique bien connu:

Tel que je suis, sans rien à moi,
Sinon ton sang, versé pour moi,
Et ta voix qui m’appelle à toi,
Agneau de Dieu, je viens.

Quelques heures plus tard, Christian rentre chez lui. En chemin, son regard est attiré par une publicité suggestive sur laquelle il laisse flotter ses pensées. A la maison, l’atmosphère est électrique. Le ton monte vite, des paroles peu aimables sont échangées, la bouderie s’installe. Le soir venu, c’est l’heure de la réunion de prières de l’assemblée locale. Mais, se dit Christian, suis-je en état de me présenter devant Dieu, de le remercier pour tous ses dons ou d’intercéder pour d’autres? Comment le Seigneur pourrait-il répondre à de telles prières? Non, il vaudrait mieux que je reste ce soir à la maison. Et pour sa lecture personnelle, Christian attend aussi d’être dans de meilleures dispositions.

Soudain le cantique cité auparavant lui revient en mémoire: « Tel que je suis… je viens ». Oui, c’est comme il est qu’il doit venir à Dieu, sans attendre, avec ses mauvaises pensées, son énervement, son impression d’échec. Il a besoin de la même grâce que celle qu’il a présentée à l’ancien prisonnier.

Dieu, qui accueille sans condition tout pécheur, ouvre de la même manière son cœur à tout croyant, où qu’il soit, quoi qu’il ait fait. Pourquoi attendre avant de s’approcher du Seigneur, alors qu’il « sait tout »? Mais c’est plus facile de le dire à un incrédule que de le vivre quand on est croyant.

Christian se met à genoux et reprend à son compte la prière de David:

« Éternel! tu m’as connu. Sonde-moi, ô Dieu! et connais mon coeur…

et conduis-moi dans la voie éternelle » 

Psaume 139 v.1, 23

Calendrier « Plaire au Seigneur » : un commentaire biblique journalier.
http://www.evangile.ca/radio-bible/calendriers/plaire-seigneur/