4 raisons pour lesquelles je ne suis pas témoin de Jéhovah 1/2

Le sujet mériterait bien des approndissements. Mais ne voulant pas lasser mes lecteurs, j’aimerais juste donner 4 raisons pour lesquelles, à la lumière de la Bible et de l’observation, je ne peux être témoin de Jéhovah !

1ère raison:

Leur traduction de la Bible ( du Monde nouveau ) est clairement tendencieuse, pour ne pas dire intentionnellement falsifiée. Il faut être un lecteur assidu pour repérer les passages tronqués, mais ils sont nombreux. J’ai eu l’occasion, un soir, de comparer leur traduction avec 5 ou 6 autres, en présence de deux responsables d’une de leur congrégation. La démonstration était irréfutable. Leurs conclusions étaient que, malgré l’évidence, leur traduction était malgré tout supérieure…

Un seul exemple: le 1er verset de l’évangile de Jean. La traduction du Monde nouveau est la seule à écrire que la Parole était dieu ( minuscule ). Toutes les autres sans exception écrivent Dieu ( majuscule ). L’idée est d’affirmer que jamais la Bible ne dit que Jésus est Dieu ! Pour qui désire plus, je me suis noté plusieurs dizaines de versets falsifiés touchant à la Divinité du Christ ou d’autres points fondamentaux. Avis aux amateurs !

2ème raison:

Les témoins de Jéhovah sont totalement liés auw interprétations de la Watchtower, la société qui édite le périodique  » Réveillez-vous  » et leurs livres d’étude biblique. Alors que la Bible laisse une liberté d’opinion importante sur les sujets périphériques de la foi, tout chez les témoins de Jéhovah est défini et réglé. Partout, au même moment dans le monde, la même étude a lieu, et vous ne trouverez pas deux témoins de Jéhovah dans le monde qui, sur des sujets comme la fête de Noël, le service militaire ou le fait de donner son sang, auraient des avis contraires !

Je me suisrendu à l’une de leurs études pour voir. La méthode est pitoyable et infantile. Chacun avait son livre d’étude ouvert, avec, en bas de pages, les questions qui allaient être posées. Les réponses aux questions étaient toutes dans le texte. Celui qui dirigeait la réunion posait la question préparée et, comme en classe, le bon élève qui savait, répondait. Aucune réflexion personnelle, aucune recherche d’application pour soi: tout est préparé, prémâché, servi et emballé….

Pour retrouver l’article complet :

http://pour-que-tu-croies.blogspot.com/2010/09/pourquoi-je-ne-suis-pas-temoin-de.html