NON, LE MAL N’EST PAS FATAL

 

 

La Bible, Livre du prophète Habacuc, chapitre 1 verset 1 à 5

1 La charge qu’Habacuc le Prophète a vue.
2 Ô Eternel ! jusques à quand crierai-je, sans que tu m’écoutes ? jusques à quand crierai-je vers toi, on me traite avec violence, sans que tu me délivres ?
3 Pourquoi me fais-tu voir l’outrage, et vois-tu la perversité ? [Pourquoi] y a-t-il du dégât et de la violence devant moi,
et [des gens qui] excitent des procès et des querelles ?
4 Parce que la Loi est sans force, et que la justice ne se fait jamais, à cause de cela le méchant environne le juste,
et à cause de cela le jugement sort tout corrompu.
5 Regardez entre les nations, et voyez, et soyez étonnés et tout interdits, car je m’en vais faire en votre temps une oeuvre
que vous ne croirez point quand on vous la racontera.

Encore une prophétie qui a été écrite il y a très longtemps et pourtant toujours d’actualité !

Voilà plus de 600 ans avant Jésus-Christ, Habacuc se plaint auprès de Dieu de l’attitude de ses contemporains, en particulier du mal omniprésent.

Quand est-il aujourd’hui ? Chaque jour qui passe ne fait que confirmer les propos du prophète. Partout le péché, le mal sous toutes ces formes a l’air de régner et une forme  d’impuissance nous gagne devant une telle situation.

Heureusement, Dieu a la solution !

Regardons de nouveau le verset 5 de notre récit:

Regardez entre les nations, et voyez, et soyez étonnés et tout interdits, car je m’en vais faire en votre temps une oeuvre que vous ne croirez point quand on vous la racontera.

Cette oeuvre, c’est Jésus-Christ, le fils de Dieu, Dieu fait homme, envoyé sur terre pour mourir à notre place pour le pardon de nos péchés.

La croix de Jésus, voir dessin ci-dessous, nous permet de passer de la mort, de la condamnation à la vie éternelle et au pardon.

Voilà, ce que nous rappelle la fête de la Pâques.

Nous ne sommes plus condamnés à subir le mal. Il nous suffit de répondre favorablement à l’invitation de Dieu, celle qu’Il nous adresse par l’intermédiaire de son Fils Jésus-Christ.

La Bible, Livre des Actes des Apôtres, chapitre 17 verset 30

Mais Dieu passant par-dessus ces temps de l’ignorance,

annonce maintenant à tous les hommes en tous lieux

qu’ils se repentent.

 

Et vous, quelle va être votre réponse à cette annonce ? Repentez-vous, nous dit Dieu, cela veut dire:

– reconnaître notre état de pécheur perdu, 

– reconnaître que nous ne méritons rien,

– reconnaître notre besoin de Dieu,

– reconnaître que nous avons en Jésus-Christ la solution
à notre problème
et accepter le salut par grâce que nous offre Dieu
.

 

JOYEUSES PÂQUES