La mémoire du juste est en bénédiction étant mort, il parle encore

                                               

LETTRES D’UN SOLDAT PROTESTANT

Nous « fêtons » en ce moment le centenaire de la guerre de 14/18. Au delà de nos opinions et de notre position concernant la guerre, chacun pouvant défendre sa vision au regard de sa compréhension des enseignements bibliques, il y a à travers les lettres de ce chrétien mort pour la France, des choses à apprendre pour nous aujourd’hui ! Alors bonne lecture.

**********

Dans une lettre écrite aux chers parents Delarbre au sujet de la mort de leur fils, un frère s’exprime comme suit : «… Le Seigneur avait remarquablement formé Joël pour traverser les circonstances extra-pénibles de la guerre actuelle. Par elles, il le prépara admirablement pour le ciel. Ses lettres montrent qu’il envisageait les choses sous leur vrai jour, et cela par la grâce de Dieu agissant dans son cœur. Pour tous ceux qui en auront connaissance, elles seront d’un grand réconfort, pleines de fraîcheur spirituelle, de touchante simplicité, de consolations puisées à la source même et réellement édifiantes. En les lisant, il semble qu’on l’entende : c’est bien lui !

**********

LETTRE DU 16 NOVEMBRE 1914

Privas, le 16 novembre 1914

 « Tu as bien des peines, chère petite tante ! C’est ce que je savais lorsque tu es partie. Tout ne va pas comme tu le désirerais.

Il en est souvent ainsi, même dans les choses qui nous semblent être selon la volonté du Seigneur. Tu aimerais voir tes efforts couronnés d’un succès immédiat.

Prends patience, c’est plus tard que les fruits de ce que nous faisons nous apparaîtrons ; aujourd’hui, la grande affaire pour nous, c’est de travailler, de semer, et, dit la Parole : «Après beaucoup de jours, tu le retrouveras».

Quant à moi, je t’assure que je me réjouis déjà à ton sujet, car par toi l’évangile est annoncé à plusieurs blessés, à côté des soins que tu prends à adoucir leurs maux. Ainsi, quant aux résultats, attendons.

Le Seigneur Jésus, notre divin Modèle, n’attend-il pas encore pour la manifestation des fruits portés par son obéissance jusqu’à la mort et la mort sur la croix ? Et même si tu ne devais voir aucun fruit ici-bas de ton travail, sais-tu que ta joie sera plus grande encore au jour où le Seigneur, dans sa gloire, les manifestera aux yeux de ses saints et des myriades de myriades de ses anges ?

Une chose qui pourrait se produire maintenant n’aura pas lieu alors, que nous nous enorgueillissions de voir nos efforts, nos luttes, nos peines, nos prières, couronnés de succès. Raconte-moi encore tes peines, car c’est un motif de plus pour parler de toi au Seigneur. »

Vous pouvez vous procurer ce livre auprès de l’éditeur « la Bonne semence »

http://www.labonnesemence.com/index.php/themes-bibliques/temoignages-biographies/lettres-de-joel-delarbre-detail

 

Pour consulter le texte en ligne: http://www.bibliquest.org/Auteurs_divers/JoelDelarbre-Lettres.htm