Recherche

les parchoniers Blog

Partager la Bible et vivre ses enseignements à Noyon et dans le Noyonnais

Catégorie

Presse

Mission Evangélique Parmi les Sans Logis – Les Parchoniers de Noyon

La Mission Evangélique Parmi les Sans Logis (MEPSL) a édité dans son dernier bulletin d’information de septembre 2018, un article concernant notre association.

Vous trouverez, ci-après, l’intégralité de cet article.

Pour visionner l’article en pleine page merci de cliquer sur l’image ou ici : https://lesparchoniers.files.wordpress.com/2018/10/img_20181005_0001_new.pdf

Pour mieux faire connaissance avec la MEPSL: https://mission-evangelique-parmi-les-sans-logis.fr/

Vous pouvez également faire un don pour les soutenir en allant sur: https://www.helloasso.com/associations/entraide-et-partage/formulaires/1/widget

Publicités

Un temple protestant à Noyon

Non, ce n’est pas suite aux fouilles archéologiques qui ont été faites en vue de la construction d’un nouveau complexe scolaire à Noyon que les chercheurs auraient découvert le site d’un ancien temple protestant dans notre ville !!

Tout simplement, comme le relate l’article du Courrier Picard, la Communauté Protestante de Noyon va acquérir le bâtiment qui a abrité jusqu’à récemment l’ancien cinéma le Paradisio.

Comme le dit fort justement le pasteur Daniel Kuehl dans l’article, l’église dans la Bible n’est jamais un bâtiment mais des personnes. Néanmoins il faut bien un endroit moderne, fonctionnel, sécurisé, accessible et connu dans la ville pour accueillir l’assemblée des croyants et toutes personnes en recherche sur Dieu.

Vous trouverez, ci-après, le lien pour consulter cette article sur le site du Courrier Picard http://www.courrier-picard.fr/130627/article/2018-08-19/les-protestants-soffrent-le-cinema-de-noyon

Pour l’article complet merci de cliquer https://lesparchoniers.files.wordpress.com/2018/08/article-courrier-picard-20-aoc3bbt-2018.jpg (NB pour agrandir l’article merci de cliquer en même temps, sur votre clavier, sur les touches CTRL et +)

Alors bonne lecture et rendez-vous le dimanche 2 septembre 2018 pour le culte de rentrée de la Communauté Protestante de Noyon !

 

La presse régionale parle de la CPN

Pas moins de trois articles parus récemment dans la presse régionale parlent de la Communauté Protestante de Noyon (CPN).

A titre d’information, vous trouverez, ci-après, trois liens conduisant à ces articles.

Bonne lecture !

Le Courrier Picard
http://www.courrier-picard.fr/120825/article/2018-07-01/les-protestants-rachetent-lancien-cinema-de-noyon-la-ville

Le Parisien
http://www.leparisien.fr/oise-60/noyon-la-ville-de-jean-calvin-aura-bientot-son-temple-protestant-06-07-2018-7810062.php

Oise Hebdo
article Oise Hebdo 4-07-18

JOURNEE « NOYON PROPRE »

Comme chacun d’entre nous, vous avez pu remarquer que notre ville et ses alentours, comme par exemple dans le Bois du Mont Siméon, étaient la « cible » d’incivilités !

Beaucoup de papiers, détritus en tout genre traînent ici et là et ce malgré le travail remarquable du service de la propreté de notre commune.

Aussi, comment ne pas saluer et encourager, l’initiative de notre région « les Hauts de France » et de différents partenaires qui organisent une journée de nettoyage citoyenne !

Résultat de recherche d'images pour "hauts de france propre Noyon"

Nous sommes donc toutes et tous appelés à nous mobiliser comme volontaires pour cette demi-journée qui fera du bien à la nature, à notre ville, à nous !

Pour plus d’information:

http://www.ville-noyon.fr/Operation-Hauts-de-France-Propres.html

http://www.leparisien.fr/noyon-60400/noyonnais-operation-hauts-de-france-propres-a-sempigny-et-noyon-14-03-2017-6761964.php

Noyon : les protestants désormais à l’étroit dans le cinéma Paradisio

Un nouvel article concernant  la Communauté Protestante de Noyon est paru dans le journal « Le Parisien » en date du 20 août 2016 (édition web du 19 août 2016 sur le parisien.fr).

Vous pouvez retrouver cet article sur le site du journal en cliquant sur le lien suivant:

http://www.leparisien.fr/noyon-60400/noyon-les-protestants-desormais-a-l-etroit-dans-le-cinema-paradisio-19-08-2016-6054151.php

 

Noyon, mars 2015. Depuis 2012, le pasteur Daniel Kuehl invite ses fidèles au cinéma Paradisio. Mais face à l’ampleur prise par le culte protestant dans la cité de Calvin, la communauté va devoir déménager. (LP/S.F.)

Depuis 2012, le culte protestant est de retour dans la cité de Jean Calvin. Et le fondateur du protestantisme fait toujours des émules dans sa ville d’origine. Un peu plus de quatre ans après son arrivée à Noyon, le pasteur Daniel Kuehl voit la masse des fidèles grandir. Ils étaient une vingtaine au départ, ils sont désormais « plus de 150 tous les dimanches » à venir assister au culte. Au point que la salle du cinéma Paradisio, où ont lieu les offices, devient trop exiguë !

« Nous allons voir si nous pouvons passer encore un peu de temps dans cette salle, explique le pasteur Daniel Kuehl. Mais cela risque d’être difficile car l’église a beaucoup grandi. Nous avons 150 adultes tous les week-ends, mais aussi des classes de catéchèse qui deviennent de plus en plus importantes et compliquées à mettre en place au Paradisio. » Tous les week-ends, il faut en effet déplacer des cloisons, aménager le cinéma. Pas forcément évident à gérer. Quant aux baptêmes, de plus en plus nombreux, certains ont dû être délocalisés à l’Eglise baptise de Chauny (Aisne) faute de place au Paradisio.

Le pasteur et sa communauté envisagent donc, dans les mois qui viennent, l’achat d’une autre salle, grâce à l’aide de l’Alliance des églises évangéliques interdépendantes. « Ce n’est pas simple à trouver, mais j’ai bon espoir que cela se réalise dans l’année », espère le pasteur américain. Un déménagement d’autant plus impératif que le cinéma devrait entreprendre des travaux dans les mois à venir.

Surtout, la communauté protestante ne cesse de grandir. L’office de rentrée, prévu le dimanche 4 septembre, pourrait même apporter son lot de nouveaux visages, l’association ayant distribué, avant les vacances, plus de 17 000 tracts dans le Noyonnais. Pour le pasteur, ce succès s’explique par « la population très variée de Noyon. Nous recevons des gens de tous les horizons. Nous avons beaucoup de déracinés, des gens qui ont grandi dans un environnement protestant et qui cherchent une nouvelle famille spirituelle. »

A l’heure où les églises ont plutôt tendance à se vider en France, la réussite noyonnaise reste toutefois « assez rare, admet le pasteur américain. C’est vrai qu’on ne s’attendait pas à ce que notre église grandisse si vite. Mais on a, à Noyon, une population de gens habitués à vivre en communauté et qui se retrouvent seuls en France. Nous avons offert à ces gens une écoute, une famille. Aujourd’hui, on sent le besoin chez les gens de se tourner vers la religion. »

  leparisien.fr

NOYON LES PROTESTANTS CHERCHENT PLUS GRAND

Le Courrier Picard, dans son édition du 4 août 2016, a consacré un article à la Communauté Protestante de Noyon.

Vous trouverez, ci-après, les extraits principaux de ce dernier.

Pour consulter l’intégralité de l’article, merci de cliquer sur le lien suivant:

http://www.courrier-picard.fr/region/noyon-les-protestants-cherchent-plus-grand-ia192b0n826086

NB1: la photo date du 1er culte de la CPN le 23 septembre 2012 !

NB2: La CPN est actuellement en vacances !
Reprise des cultes le dimanche 4 septembre 2016
à 10h30 au Cinéma Paradisio

NOYON Les protestants cherchent plus grand

PUBLIÉ LE 04/08/2016

Stéphane Le Barber

La salle 2 du cinéma sera bientôt trop exiguë pour les fidèles du culte protestant créé en 2012, de plus en plus nombreux. La jeune communauté veut acquérir un local.


Le pasteur Daniel Kuehl célèbre le culte protestant pour une communauté qui dépasse désormais les 100 membres.

L e cinéma nous convient pour l’instant, mais il faudra aller ailleurs si l’on veut continuer à grandir…  » Le pasteur Daniel Kuehl s’y attend : les 135 fauteuils rouges de la salle 2 du Paradisio ne vont bientôt plus suffire à accueillir la jeune Communauté protestante de Noyon (CPN). C’est en effet là, face au grand écran, que l’association auprès de l’entreprise ce local appartenant à la commune, depuis mars 2014, afin de célébrer le culte du dimanche matin. Seulement voilà : de 54 fidèles au début, en 2012, à l’époque dans un salon de l’hôtel Saint-Éloi, la communauté est vite passée à plus d’une centaine. Et Daniel Kuehl espère de nouvelles venues : pas moins de 17 000 tracts présentant l’association ont été distribués dans les boîtes aux lettres de près de 60 communes du Noyonnais et des environs de Roye, fin mai.

« Nos jours sont comptés au Paradisio »

Du coup, le pasteur américain a entamé la recherche, en ville, d’une salle à vendre. Sans donner suite aux premières opportunités rencontrées : les bâtiments de l’ancienne discothèque L’Athéna et de l’ex-miroiterie. «  Ce sont plutôt des hangars, dont l’achat aurait impliqué beaucoup de travaux, confie cet habitant des abords du Chevalet. Nous avons plutôt besoin d’une salle à même d’accueillir 150 personnes, avec des pièces annexes  ». Mais sur quels moyens financiers compte-il ? «  L’acquisition serait faite par la Communauté protestante, avec le soutien de l’Alliance des églises évangéliques interdépendantes, qui regroupe 40 Églises en France dont la nôtre  ».

Les matinées dominicales poussent jusque-là Daniel Kuehl et plusieurs laïcs à avoir recours au système D, derrière la porte du cinéma du boulevard Ernest-Noël : outre le culte, les classes de catéchèse ont, elles, lieu dans l’espace de réception du Paradisio, derrière des cloisons amovibles destinées à répartir en quatre catégories d’âge la cinquantaine d’enfants réunie. «  Ils étaient 30 à 35 voilà encore deux ans, mais d’autres familles se sont jointes à nous, précise le pasteur. Et au fond, il y a la garderie. » Impossible pour la communauté, dans ces conditions, d’accueillir les baptêmes dont la fréquence augmente malgré tout : en avril dernier, trois ont été « délocalisés » à l’église baptiste de Chauny, de même que six autres l’an passé. «  Même si ça nous dépanne, nos jours sont comptés au Paradisio, glisse le sexagénaire, qui avait déjà fondé le culte évangélique de Senlis voilà 23 ans. Des personnes sont intéressées pour venir nous rencontrer le dimanche matin, mais en nous voyant dans une salle d’hôtel ou de cinéma, elles peuvent être amenées à se dire que notre Église n’est pas créée à 100 % ». Les besoins existent pourtant, estime-t-il : «  Les gens se sentent démunis sur le plan spirituel. Tout le monde sent l’importance d’avoir, ici, une ville multi-confessionnelle  ».

LA CPN PRIE POUR NICE

La Communauté Protestante de Noyon s’associe aux prières des chrétiens de tout le pays :

CNEF_communique_attentat_nice




CNEF_communique_attentat_nice_160715

la CPN fait la une !

Non, ce n’est pas encore tout à fait la une, mais juste deux articles parus
dans le Courrier Picard et le Parisien.

Dans un premier temps, le quotidien régional a interwievé notre pasteur Daniel Kuehl
qui a fait un rapide historique de la CPN.

Quant au Parisien, la journaliste est venu assister à notre culte dominical.

Bonne lecture !

Le Courrier Picard du 25 février 2015

Courrier Picard article 250215

Le Parisien du 9 mars 2015

Le Parisien article 09032015

NB: Pour une meilleure lecture, merci de cliquer sur la photo

LA CPN SOUFFLE SA PREMIERE BOUGIE

Article CP 2 octobre 2013

POUR AGRANDIR L’ARTICLE MERCI DE CLIQUER DESSUS

VOUS TROUVEREZ LE MEME DOCUMENT AU FORMAT PDF

SUR CE LIEN: Article CP 2 octobre 2013

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑