Recherche

les parchoniers Blog

Partager la Bible et vivre ses enseignements à Noyon et dans le Noyonnais

Catégorie

Réflexions

Pourquoi ?

Ceux et celles qui parmi vous ont des enfants savent de quoi je parle !

Ah ! Les pourquoi ? des enfants, un florilège ci-après :

  • Pourquoi il fait noir la nuit ?
  • Pourquoi mon doudou ne parle pas ?
  • Pourquoi la pluie….mouille ?
  • Pourquoi je dois dormi, manger, aller à l’école ?

Et puis, il y a les pourquoi ? des grands, des adultes :

  • Pourquoi j’existe ?
  • Pourquoi vivre ?
  • Pourquoi mourir ?
  • Pourquoi tant de souffrances dans le monde ?

Finalement il y a derrières les questions de nos contemporains une véritable quête spirituelle.
Malheureusement cette recherche légitime de Dieu, bien souvent non avouée, est semée d’embûches, de mensonges, c’est un parcours du combattant !

Néanmoins, la Bible nous donne des indications claires. En effet, Dieu ne cache pas que le mal est et sera omniprésent dans notre monde, ce n’est ni plus ni moins que la conséquence du péché de l’homme MAIS Dieu donne le choix à chacun !

Ce fut le cas pour le peuple d’Israël, où Dieu parlant par Moïse dit:

 »  Moïse dit : Israélites, voyez, aujourd’hui, je mets devant vous d’un côté la vie et le bonheur, et de l’autre la mort et le malheur.
Voici ce que je vous commande aujourd’hui : aimez le SEIGNEUR votre Dieu, faites sa volonté, obéissez à ses commandements, à ses lois et à ses règles. »

Nous savons qu’ils ne firent pas le bon choix et durent errer pendant quarante ans dans le désert !

Et nous, nous avons aussi le choix:

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle »

Tu es ce « quiconque »……il te suffit de croire au salut gratuit offert par Jésus !

Le choix se trouve entre ce qu’un prophète de l’ancien testament, Habakuk, qui a vécu au 6ème siècle avant Jésus-Christ, a dit concernant ce qui arriverait à certaines personnes loin de Dieu :

“Malheur à lui car il amasse des richesses qui ne sont pas à lui. Jusques à quand cela va–t–il durer ? Il accumule un lourd fardeau de dettes.”
…Malheur à qui amasse un profit malhonnête pour toute sa famille, et cherche ainsi à établir son nid sur les hauteurs pour le mettre à l’abri de tout malheur.
…Malheur à qui bâtit la ville en répandant le sang, à qui fonde la cité sur le crime !
…Malheur à toi qui forces ton voisin à boire et qui vides ton outre jusqu’à l’ivresse, pour pouvoir contempler sa nudité.
…oui, malheur à qui dit à un morceau de bois : “Réveille–toi !”, à la pierre muette : “Allons, sors du sommeil !” Peuvent–ils enseigner ? Voici, ils sont plaqués d’or et d’argent, mais il n’y a en eux aucun souffle de vie. »

et ce que Jésus propose comme bonheur !

« Heureux ceux qui se reconnaissent spirituellement pauvres, car le royaume des cieux leur appartient.
Heureux ceux qui pleurent, car Dieu les consolera.
Heureux ceux qui sont humbles, car Dieu leur donnera la terre en héritage.
Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés.
Heureux ceux qui témoignent de la bonté, car Dieu sera bon pour eux.
Heureux ceux dont le coeur est pur, car ils verront Dieu.
Heureux ceux qui répandent autour d’eux la paix, car Dieu les reconnaîtra pour ses fils.
Heureux ceux qui sont opprimés pour la justice, car le royaume des cieux leur appartient.
Heureux serez–vous quand les hommes vous insulteront et vous persécuteront, lorsqu’ils répandront toutes sortes de calomnies sur votre compte à cause de moi. »

Néanmoins et je conclurai mon propos là-dessus, il y a à la suite de ce passage un avertissement que beaucoup de chrétiens ignorent:

« Oui, réjouissez–vous alors et soyez heureux, car une magnifique récompense vous attend dans les cieux. Car vous serez ainsi comme les prophètes d’autrefois : eux aussi ont été persécutés avant vous de la même manière. »

La persécution, la souffrance sous différentes formes attendent ceux et celles qui veulent marcher fidèlement à la suite de Jésus et les chiffres sont là: + de 215 millions de chrétiens persécutés dans le monde !

Ce qui est fantastique, c’est que malgré l’opposition, la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ continue à être prêchée.

Je vous conseille un très bon livre sur la souffrance, sur la foi, qui étudie l’enseignement de la Bible sur ces sujets à partir du récit du prophète Habakuk dont le texte est cité dans cet article.

Pourquoi, Seigneur ? Réflexions d'un théologien syrien sur le livre d'Habakuk

Pour l’acheter https://maisonbible.fr/fr/54000-pourquoi–seigneur–reflexions-d-un-theologien-syrien-sur-le-livre-d-habakuk-9781783683147.html?search_query=habakuk&results=6

Je laisse à l’auteur de ce livre, Riad A.Kassis, le dernier mot. Citant un ami ukrainien confronté à la guerre et la souffrance, ce dernier fort de sa foi a pu dire

« La vie est plus forte que la mort.
La paix est plus forte que la guerre.
La foi est plus forte que le doute.
L’espoir est plus fort que le désespoir.
L’amour est plus fort que la haine.
La miséricorde est plus forte que la violence.
La confiance est plus forte que la traîtrise.
La lumière est plus forte que l’obscurité.
Le bien est plus fort que le mal. »

Alors, maintenant que vous savez, quel est votre choix………..

En vidéo, les pourquoi des hommes et les réponses de Dieu !

Publicités

Le 7ème jour, même Dieu se reposa

Quelle surprise en lisant, fin décembre 2014, le titre d’un article publié sur le blog de notre ancien député, Monsieur Patrice Carvalho, actuel maire de Thourotte.

Non pas sur le fonds car nous connaissons pour la plupart le texte biblique s’y référant:

 » Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu’il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu’il avait créée en la faisant. »
La Bible / Livre de la Génèse

Pas plus la forme, car à l’époque, il était question une nouvelle fois de remettre en cause ce jour de repos et Monsieur Carvalho faisait part dans cet article (http://carvalho.over-blog.com/article-le-7eme-jour-meme-dieu-se-reposa-125148799.html) de ses légitimes interrogations sur l’évolution toujours plus marchande, de notre socièté.

Ce qui m’a interpellé, c’est ce que sous entend les propos de cet homme politique. Nous ne savons plus (et nous voulons plus !) nous reposer. Nous nous définissons plus comme consommateurs que comme citoyens comme le dit Monsieur Carvalho:

« Voilà en tout cas une mesure qui en dit long sur la conception que ses promoteurs ont de la société : celles et ceux qui la composent ne sont plus des citoyens mais des consommateurs.

Il faut donc en finir avec ce temps inutile passé en famille, au repos, à faire du sport ou à se cultiver.

Passez donc vos dimanches au centre commercial et faites chauffer la carte bleue ! Telle serait donc désormais la plus sûre garantie de l’épanouissement personnel. Quant aux salariés mobilisés, qui vous permettront d’accéder aux temples de la consommation afin d’enrichir un peu plus les grands groupes qui les détiennent, ils auront la semaine pour faire leurs courses.

Quelle magnifique société on nous prépare ! »

Je partage ce constat et je vais même plus loin car la Bible parle des chrétiens comme des citoyens des cieux et évoque aussi un autre repos pour le disciple de Jésus:

« Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu. Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses œuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes. Empressons-nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance. » La Bible / Lettre aux Hébreux

Dieu nous encourage à entrer très rapidement, et ce n’est pas un choix, car notre bien-être physique (temporel) et spirituel (éternel) est en jeu !!

Je vous laisse, ci-après, un lien vers un très bon article de Philippe Calame, sur le site de la revue Promesses, intitulé « Entrons dans le repos » https://www.promesses.org/entrons-dans-le-repos/

INFORMATION CPN

La Communauté Protestante de Noyon (CPN) part aussi en vacances cet été ! Les uns et les autres profitent de ce temps estival pour visiter leurs familles, les églises chrétiennes aux alentours mais aussi pour se reposer un peu.

La reprise des cultes est prévue pour le dimanche 2 septembre 2018.

Aussi, nous vous invitons à visiter les églises voisines et, à toutes fins utiles, nous vous laissons, ci-après, une liste non exhaustive avec les liens pour les informations complémentaires les concernant:

BONNES VACANCES !!

L’Ascension de Jésus

Je me rappelle, jeune, l’intérêt qu’avait tout le monde pour regarder les lancements des fusées, tout d’abord pour mettre des hommes en orbite autour de la terre, puis, encore plus, lorsque des équipes sont parties pour la lune. Et aussi le désarroi lorsque, devant nos yeux, certains lancements avaient échoué, avec la mort des astronautes à bord. Quant à la réalité de ces voyages hors de la terre, et malgré ces témoignages oculaires, diffusés à grande échelle, certains restent sceptiques sur la réalité d’avoir envoyé des hommes sur la lune.

​Prenons donc quelques instants pour méditer un autre « lancement », devant témoins, celui de l’ascension de Jésus. Qu’en pensons-nous ? Y pensons-nous réellement ou est-ce que ce jour est juste un jour de congés supplémentaire permettant de faire le pont ? Nous sommes dans la joie du dimanche de Pâques, de la résurrection du Seigneur, et dans l’attente de célébrer l’anniversaire de la naissance de l’Église, le dimanche de Pentecôte. Mais entre les deux, il y a aussi l’Ascension !

Nous passons peut-être à côté de l’importance de ces quelques versets, justement parce que Luc ne donne que très peu de détails, et ne met aucun accent sur le « spectaculaire » de ce que représente ce départ visible de Jésus vers le ciel de Dieu. Ce commentaire de Luc est tout l’opposé de l’exagération. C’est pourtant un événement réellement unique – aussi unique presque, que la résurrection.

Il n’y a que deux autres occasions où on peut supposer qu’un homme soit pris directement au ciel : le cas d’Hénoc, vu le contraste de la déclaration « Hénoc marcha avec Dieu, puis il ne fut plus là, parce que Dieu l’avait pris » (Gen 5.24 – contraste frappant avec toutes les autres déclarations « puis il mourut ») ; puis le prophète Elie, pris par un char et des chevaux de feu pour monter au ciel dans un tourbillon (2 Rois 2.11).

On peut imaginer, en effet, les disciples, figés sur place à regarder encore vers le ciel, même après que Jésus ait disparu de leur vue dans la nuée. Voilà pourquoi nous bénéficions aussi du message des deux anges dans le verset suivant : « Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous à regarder le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel du milieu de vous reviendra de la même manière que vous l’avez vu aller au ciel » (Act 1.11).

Avons-nous besoin de ce récit de l’ascension pour nous rappeler que ni la résurrection du Seigneur, ni la Pentecôte ne sont « la fin de l’histoire » ? Considérons tout d’abord, très brièvement une question très pratique. Puisque Jésus est ressuscité dans son corps, il fallait bien qu’il aille quelque part après sa résurrection. Et il valait mieux qu’il y ait des témoins qui assistent à son départ – car autrement, les sceptiques pourraient quand même dire qu’il a fini par mourir !

Deuxièmement, je souligne un élément important encore pour nous aujourd’hui. Nous restons tellement imprégnés de la philosophie grecque que nous ne tenons pas assez compte des implications de la résurrection, de l’ascension, de l’avènement futur du Christ. Car il est monté, en son corps, au ciel. Fils de Dieu, pleinement homme également, il y a donc un homme – Jésus – assis à la droite de Dieu le Père. Et, comme les anges l’ont dit aux disciples, ce même Jésus, « reviendra de la même manière que vous l’avez vu aller au ciel » ! Pas un avènement « invisible » ou purement spirituel comme certaines sectes l’enseignent, mais un véritable retour, une « rentrée » sur cette terre, où comme le précisent les prophéties, son pied touchera terre là d’où il est monté – sur le mont des Oliviers – comme cela est précisé en Zacharie 14.4 et comme il est écrit en Apocalypse 1.7 : « Le voici qui vient avec les nuées. Tout œil le verra, même ceux qui l’ont transpercé, et toutes les familles de la terre pleureront amèrement sur lui. Oui. Amen ! Je suis l’Alpha et l’Oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant ». « Alors on verra le Fils de l’homme venir sur une nuée avec beaucoup de puissance et de gloire. Quand ces événements commenceront à se produire, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche » (Luc 21.27-28).

Bonne fête de l’ascension donc !

Henry Oppewall
Président de l’AEEI

Voir l’article original http://www.alliance-aeei.org/l-ascension-de-jesus

LIBEREZ LE PASTEUR BRUNSON

« S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront vous aussi. »
la Bible / Evangile de Jean

Cette parole de Jésus est de plus en plus d’actualité !

Si vous avez le moindre doute, alors merci de prendre quelques minutes pour consulter le site de « Portes Ouvertes » https://www.portesouvertes.fr/ et en particulier la carte interactive de l’index mondial de persécution des chrétiens: https://www.portesouvertes.fr/persecution-des-chretiens

Depuis quelque temps, je suis l’histoire de ce pasteur américain emprisonné injustement en Turquie, Andrew Brunson.

Résultat de recherche d'images pour "andrew brunson"(crédit photo « The Christian Post »
https://www.christianpost.com/news/pastor-andrew-brunsons-ordeal-in-turkey-172215/)

Je suis convaincu que les prières peuvent changer cette situation et qu’il est important que notre frère et sa famille sachent que nous sommes à ces côtés dans ces moments difficiles.

C’est pourquoi, je vous propose de prendre connaissance de la pétition en ligne et de la signer afin que les autorités, politiques et spirituelles, voient que les chrétiens se mobilisent pour obtenir la libération de ce serviteur de Jésus-Christ.

Lien pétition:
https://www.change.org/p/edouard-philippe-liberez-le-pasteur-andrew-brunson?recruiter=867061836&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition

Vous trouverez également, ci-après, les paroles d’un magnifique et édifiant cantique écrit en prison par le pasteur Brunson :

Tu es digne, prends tout ce que j’ai.
Reçois en sacrifice mes larmes, ma douleur.
Enseigne-moi à partager la communion de tes souffrances.
Agneau de Dieu, prends tout ce que j’ai.

Tu es digne, prends tout ce que j’ai.
Adopté par Dieu, je suis frère de mon Roi.
J’aurai part à sa gloire, ayant part à ses souffrances.
Jésus, digne, prends tout ce que j’ai.

Tu es digne, prends tout ce que j’ai.
Mais mon cœur sombre, se noie dans la douleur ; c’est trop.
Rends-moi comme toi, porteur de la croix, persévérant, fidèle jusqu’à la fin,
Pour finir vainqueur et recevoir la couronne de vie.

Tu es digne, prends tout ce que j’ai.
Je l’affirme dans l’heure la plus sombre du jour.
Jésus, le Fidèle, celui qui m’aime, résolument bon et sûr,
Tu m’as accepté, prends tout ce que j’ai.

Je voudrais être trouvé digne, me tenir devant toi,
Sans rien regretter, lâcheté ou fausseté,
Et que tu dises : «C’est bien, ami fidèle. Maintenant, reçois ta récompense».
Jésus, mon ami, tu es le prix vers lequel je cours.

Tu es digne, prends tout ce que j’ai !
Tu es digne, prends tout ce que je suis !
Que puis-je donner au Fils de Dieu, à celui qui s’est donné pour moi ?
Me voici, Seigneur, prends tout ce que je suis !

et une adaptation en musique:

Perspectives de résurrection

Nous voici à Pâques pour proclamer, à nouveau, la victoire de la résurrection de notre Seigneur. En effet, la mort n’a pas pu le garder. Mais y pensons-nous, vraiment ? Nous passons souvent du temps, les semaines avant Pâques, à méditer les événements de la dernière semaine du Seigneur, avant sa crucifixion. Dimanche dernier nous avons peut-être célébré les rameaux – sa démonstration puissante d’être le Messie et le roi d’Israël, qui a été si rapidement suivie par d’autres cris de la foule, pour demander sa crucifixion.

Nous avons peut-être étudié les différentes paroles du Seigneur sur la croix ou médité son procès, le reniement de Pierre, le découragement des disciples, leur crainte, puisque tout semblait terminé (puisqu’ils n’ont pas « entendu » sa promesse de ressusciter le troisième jour). Puis, arrive le dimanche de Pâque, et le tombeau vide. La joie indescriptible des disciples, puisque le Seigneur est réellement ressuscité !

Mais qu’en est-il pour nous, ces jours-ci, au sujet de la résurrection ? Nous y croyons, mais peut-être comme Marthe, lors de la mort de Lazare : « Je sais, lui répondit Marthe, qu’il ressuscitera lors de la résurrection, le dernier jour » (Jean 11.24). Elle y croyait, certes, mais d’une manière très « théorique » et lointain. En quoi la résurrection du Seigneur, le dimanche de Pâques, change-t-elle notre perspective sur la vie, aujourd’hui ?

Je vous invite à considérer brièvement les paroles de l’apôtre Pierre, en 1 Pierre 1.3-5, pour développer cette perspective « actuelle », pour nous aussi : « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ ! Conformément à sa grande bonté, il nous a fait naître de nouveau à travers la résurrection de Jésus-Christ pour une espérance vivante, pour un héritage qui ne peut ni se détruire, ni se souiller, ni perdre son éclat. Il vous est réservé dans le ciel, à vous qui êtes gardés par la puissance de Dieu, au moyen de la foi, pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ».

Oui, Jésus-Christ est ressuscité. Il est vraiment ressuscité ! Mais voyons-nous ce que cela change pour nous, aujourd’hui, dans ce monde ? Premièrement, selon Pierre, notre nouvelle naissance est réellement une naissance – à la vie éternelle. Et cela, ce n’est pas « pour après notre mort » uniquement. Nous vivons, maintenant, en Christ, pour ne jamais mourir, même si notre corps peut encore disparaître. Mais notre espérance est vivante, ce n’est pas juste un vague « espoir » qu’il y ait quelque chose d’autre après la mort. Nous avons déjà notre place près du Seigneur, et personne ne peut nous le prendre, personne ne peut nous empêcher de nous y trouver le moment venu ! Car, comme Pierre termine ce petit paragraphe ô combien riche, nous sommes « gardés par la puissance de Dieu » !

Parce que Christ est ressuscité, nous vivons, nous aussi, aujourd’hui, dans la puissance de sa résurrection. Et il ne faut pas oublier que la résurrection « rachète » aussi la création toute entière (voir par exemple Romains 8.19-25), la vie éternelle n’est pas une « vue de l’esprit ». Débarrassons-nous des influences de notre héritage « gréco-romain » sur le fait que l’esprit est « bon » et la matière insignifiante, car il y a un homme, et dans un corps humain (certes, glorifié !) assis à la droite de Dieu le Père dans son ciel, attendant le moment où il viendra pour nous réunir avec lui – dans notre corps, et que nous attendons de nouveaux cieux et une nouvelle terre. Ce n’est pas juste une « vie en esprit » pour toute l’éternité ! Par son incarnation et sa résurrection, le Seigneur a également « racheté » la matière, le monde matériel. Aujourd’hui, la résurrection est-elle une vérité suffisamment puissante pour nous, suffisamment concrète dans nos pensées, pour que nous aussi, comme Paul, nous puissions dire que nous gémissons, parce que nous voulons, nous aussi, « nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie » (2 Cor 5.2-5) « Nous savons en effet que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera aussi par Jésus et nous fera paraître avec vous dans sa présence » (2 Cor 4.14).

Joyeuse Pâques !

Henry Oppewall
Président de l’AEEI
Pour lire l’article original: http://www.alliance-aeei.org/perspectives-de-resurrection


NB: La Commauté Protestante de Noyon fait partie d’une alliance d’églises en France, dénommée Alliance des Eglises Evangéliques Interdépendantes (AEEI http://www.alliance-aeei.org/) qui fait elle-même partie du Conseil National des Evangéliques des France (CNEF http://lecnef.org/) qui regroupe la plupart des chrétiens protestants évangéliques dans notre pays.

Nous laissons à votre réflexion l’article qui suit du Président de notre alliance d’églises, Henry Oppewall sur le thème de Pâques.

Bonne lecture !!

RESISTEZ !

Le monde dans lequel nous vivons est synonyme de guerres, de meurtres, de violence, de pauvreté etc….Il suffit de lire les journaux, de regarder la télévision ou simplement de s’arrêter pour voir vivre nos contemporains !!

Quoi de plus étonnant quand on sait qui le chef de ce monde, selon la Bible, c’est le diable.
« Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. » La Bible (1 Jean 5, 19)

Voilà qui a le mérite d’être clair !

L’arme préférée du diable, c’est le péché, oui je sais le diable, le péché ce ne sont pas des mots ni des concepts « tendance » !

Petit rappel, le péché c’est:

Que nous demande Dieu ? De nous soumettre à Lui et de résister au diable et de résister au péché:
« Soumettez-vous donc à Dieu. Résistez au diable, et il s’enfuira de vous. » La Bible (Jacques 4, 7)

Philippe Laügt a écrit à ce propos, évoquant en particulier les chrétiens qui se laissent endormir par le diable et aussi à ceux et celles qui tournent le dos à Dieu :

 » Dans un temps de ruine, où l’on s’éloigne de la vérité, que ce soit la joie des siens de se réunir, avec les deux ou trois, autour de Lui (Jésus), en Son nom. Que notre joie soit de Lui apporter l’adoration et l’amour de nos cœurs et de se souvenir de Lui, selon ce désir fervent exprimé la nuit qu’Il fut livré. Désirons avec ardeur un dévouement plus intense et un esprit de sacrifice qui soient le fruit d’un amour pour Christ qui nous étreint:
« Éternel, ravive ton œuvre au-milieu des années » La Bible (Habakuk 3, 2).
Reveille nous Seigneur reveille nous ! »
( http://www.bibliquest.net/Laugt/Laugt-at09-Adullam.htm)

Alors, il nous faut, vous et moi, nous réveiller et RESISTER:

Résultat de recherche d'images pour "resistants protestants"

Voilà le blason des résistants protestants pendant la seconde guerre mondiale, en lutte contre un des aspects du mal en la personne du fascisme.

Je vous laisse un lien intéressant à ce propos:
https://www.museeprotestant.org/notice/les-protestants-pendant-la-deuxieme-guerre-mondiale/

Les protestants ont souvent été en premier ligne pour défendre la liberté de conscience, la liberté de croire, et le chant « La cévenole », véritable « hymne national protestant », raconte cela:

Ce chant parle des protestants cévenoles qui résistèrent, pacifiquement ou en armes, à la persécution lors de la Guerre des Camisards.

A lire sur le site du Musée du Désert:

Oui, les protestants ont, bien souvent au cours de leur histoire, dû se défendre pour pouvoir vivre librement leur foi en Jésus, mais ils savaient que leur ennemi était avant tout un ennemi spirituel, le diable, qui a su et sait encore aujourd’hui faire beaucoup de dégâts !

Laissons la Bible conclure cette réflexion:

« Pour conclure : puisez votre force dans le Seigneur
et dans sa grande puissance.

Revêtez-vous de l’armure de Dieu afin de pouvoir tenir ferme
contre toutes les ruses du diable.

Car nous n’avons pas à lutter contre des êtres de chair et de sang,
mais contre les Puissances, contre les Autorités,
contre les Pouvoirs de ce monde des ténèbres,
et contre les esprits du mal
dans le monde céleste. »
la Bible (Ephésiens 6, 10 à 12)

La foi de Jean Calvin (8 et 9/9)

«C’est chose notoire que l’homme ne parvient jamais à la pure connaissance de soi-même jusqu’à ce qu’il ait contemplé la face de Dieu, et que, du regard de celle-ci,
il descende à regarder soi.»
Jean Calvin
Institution de la religion chrétienne.

Voilà maintenant longtemps que nous avons commencé une étude, en mettant en ligne des vidéos de conférences, sur la foi de Jean Calvin.

En ce début d’année 2018, vous aurez dans cet article les deux dernières vidéos, espérant que grâce à elles, vous avez pu découvrir ou redécouvrir le grand réformateur français né à Noyon et à travers lui, tourner vos regards vers le Dieu de l’univers qui s’est révélé en Jésus-Christ .

C’est ma prière pour vous, que vous puissiez, si ce n’est encore le cas, faire ce pas de foi en reconnaissant qui est Jésus pour vous…..votre Sauveur et votre Seigneur !

Cela est bien résumé dans ce petit schéma qui illustre un verset de la Bible:

« Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu,
c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

Résultat de recherche d'images pour "le salut par la foi ne Jésus"

Je ne peux que vous encourager à lire l’oeuvre principale de Jean Calvin dont est tirée la citation au début de cet article, je veux parler de l’Institution de la religion chrétienne.

Je vous laisse, ci-après, les liens pour :

la version complète de ce livre
https://maisonbible.fr/fr/9014-institution-de-la-religion-chretienne–en-francais-moderne-9782755000870.html?search_query=jean+calvin&results=59

la version abrégée
https://maisonbible.fr/fr/9115-institution-de-la-religion-chretienne–texte-abrege-en-francais-moderne-9782755002003.html?search_query=jean+calvin&results=59

Si vous souhaitez recevoir une Bible gratuitement,
merci de nous transmettre une demande par courriel lesparchoniers@free.fr
et nous serons heureux de vous l’offrir.

 

Pour celles et ceux qui souhaitent revoir cette conférence en une seule vidéo

Conférence donné par Pierre Wheeler lors de son exposition pour commémorer le
500e anniversaire de la naissance de Jean Calvin.
Organisé à Château-Gontier
par l’association protestante évangélique castrogontérienne

ATTENTION APRES LA VIDEO APPARAIT
UN MUR D’AUTRES VIDEOS QUI N’ONT POUR LA PLUPART
DU TEMPS RIEN A VOIR AVEC LE SUJET !

LES PARCHONIERS VOUS SOUHAITENT
POUR VOUS VOTRE FAMILLE ET VOS PROCHES
UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2018
DANS LA PAIX DE DIEU

LES YEUX FIXES SUR JESUS

« Gardons les yeux fixés sur Jésus, qui nous a ouvert le chemin de la foi et qui la porte à la perfection. Parce qu’il avait en vue la joie qui lui était réservée, il a enduré la mort sur la croix, en méprisant la honte attachée à un tel supplice,
et désormais il siège à la droite du trône de Dieu. »

La Bible 

Comme il est dit dans ce verset, il est important, il est vital pour nous d’avoir notre regard tourné vers Jésus !
Ce qui devrait être normal en ce jour où nous fêtons la naissance du Christ, devient dans notre société quelque chose de presque extraordinaire. Nous pensons à plein de choses, cadeaux, repas, cartes, père noël etc….et que reste-t-il pour Jésus ?
Un homme comme Joseph, le père adoptif de Jésus, celui qui ne parle pas dans la Bible, mais qui a beaucoup de choses à nous apprendre, a eu comme Marie, une place de choix, en prenant soin de l’enfant, de l’adolescent, du jeune adulte Jésus.


Voilà bien quelqu’un qui a du plus d’une fois, avoir les yeux fixés sur Jésus !!
Alors, imitons le en cette période de Noël, il est encore temps de découvrir qui Il est…..

Vous trouverez, c-après, une vidéo et les paroles d’un chant qui imagine les mots que Joseph aurait pu chanter à Jésus, cela s’appelle « Joseph’s lullaby » (la berceuse de Joseph) du groupe MercyMe :

LA BERCEUSE DE JOSEPH

Dors mon fils

Dans cette crèche pour lit

Tu as une longue route devant toi

Repose ta petite tête

Peux tu sentir le poids de ta gloire?

En comprends-tu le prix?

Ou est-ce que le Père garde ton cœur pour l’instant ?

Alors tu peux dormir ce soir,

Dors mon fils

Va et poursuis tes rêves

Ce monde peut attendre encore un moment

Va dors en paix.

Je crois que la gloire du Ciel

Est couché dans mes bras ce soir.

Mais Seigneur, je demande que juste pour ce moment cet enfant Sois simplement mon enfant

Dors mon fils

Bébé, ferme tes yeux

Bientôt, tu sauveras le monde

Mais pour l’instant, mon cher enfant

Oh mon Jésus, dors bien !

(traduction non garantie !!)

JOYEUX NOEL !!!

Pour un accueil généreux !

Extrait tiré du site http://michee-france.org/annonce-culte-mf-2017

 » Si Dieu ne fait acception de personne, désirant que tous soient sauvés (1 Timothée 2.3-4), et si Jésus n’hésitait pas à côtoyer même les gens de mauvaise vie semant espoir, libération, guérison et vie (Luc 4.18-19) partout où il allait, nous aussi manifestons l’amour de Dieu par notre accueil en tant qu’individu, famille, Église, ville et pays.

Sommes-nous prêts à ouvrir nos portes et nos cœurs à tous ceux que Dieu place sur notre route ?

Luc 14 nous dévoile l’accueil généreux que Jésus attend de ses disciples ; il dit à celui qui l’avait invité (v. 12-14) : « Lorsque tu donnes à dîner ou à souper, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni des voisins riches, de peur qu’ils ne t’invitent à leur tour et qu’on ne te rende la pareille. Mais, lorsque tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles. Et tu seras heureux de ce qu’ils ne peuvent pas te rendre la pareille ; car elle te sera rendue à la résurrection des justes. »

Lors du dimanche 15 octobre, le plus proche de la « journée internationale de lutte contre la pauvreté », manifestons l’ampleur de notre hospitalité en l’étendant aux personnes handicapées, marginales, sans domicile fixe, migrantes,…

Mais aussi à nos élu-e-s, maire et député-e, et aux personnes de tout âge, niveau social, origine ethnique, ou confession religieuse !

Faisons connaître à notre ville que Dieu est amour et qu’il accueille tous ceux qui viennent à Lui.

Organisons une fête de laquelle personne ne sera exclu ! Allons vers les autres sans peur car l’amour parfait bannit la crainte (1 Jean 4.18) ! »

Résultat de recherche d'images pour "culte michée 2017"
photo prise au rassemblement « Bouge Ta France » au Havre le 14 juillet 2017

Le 15 octobre 2017, la Communauté Protestante de Noyon et Les Parchoniers vont s’associer aux nombreuses églises et associations qui à travers la France souhaitent manifester hospitalité, solidarité et amour aux plus démunis

  • afin de leur annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, Lui qui a su aimé les plus pauvres
  • afin d’interpeller chacune et chacun d’entre nous sur la misère qui nous entoure
  • afin de demander à nos élus, à notre députée Madame Carole Bureau-Bonnard de s’engager dans cette lutte contre la pauvreté

Résultat de recherche d'images pour "culte michée 2017"Notre souhait c’est de vivre pleinement, dans notre communauté et notre quotidien,
chacun des mots de ce beau nuage, selon ce que nous enseigne la Bible.

 « On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien;
Et ce que l’Eternel demande de toi,
C’est que tu pratiques la justice,
Que tu aimes la miséricorde,
Et que tu marches humblement avec ton Dieu. »
La Bible, livre de Michée chapitre 6 verset 8

Pour plus d’information, merci de visiter les sites ci-après

Michée France
http://michee-france.org/

La Bible n’oublie pas les plus pauvres 
http://michee-france.org/bible-noplpp

SEL (Service d’Entraide et de Liaison)
association chrétienne de développement qui édite un numéro spécial téléchargeable en cliquant sur le lien ci-après
http://michee-france.org/wp-content/uploads/2016/09/SEL-infos-132_Michee-France_HD.pdf

STOP Pauvreté 
http://www.stoppauvrete.ch/accueil/

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑