Recherche

les parchoniers Blog

Partager la Bible et vivre ses enseignements à Noyon et dans le Noyonnais

Tag

Protestants évangéliques

Qui sont les évangéliques ?

Un reportage intéressant et très professionnel de France 3 Centre sur notre famille spirituelle.

Pour des informations complémentaires, vous pouvez vous rendre sur le site du Conseil National des Evangéliques de France (CNEF): http://lecnef.org/

Pour connaitre notre « histoire »: http://lecnef.org/leur-histoire

Pour savoir ce que nous croyons: http://lecnef.org/ce-qu-ils-croient

Publicités

Des protestants évangéliques à Noyon !

NOYON Les protestants veulent rompre l’isolement

Rebecca Cognet, une Anglaise installée à Noyon depuis 2008, a fondé avec son époux, Denis, l’association Les Parchoniens (« partageurs », en picard). Le Noyonnais abrite des fidèles de deux autres églises protestantes.

Une Anglaise et son mari ont fondé une association culturelle et accueillent chez eux des rencontres entre fidèles d’une église évangélique. Deux autres Britanniques font partie des adhérents, surpris par l’absence de lieu de culte en ville.

Sa foi est moins répandue que la foule des catholiques à la cathédrale, mais elle existe bel et bien dans le Noyonnais. Après les fidèles de l’Église réformée de France (ERF) et les baptistes, une autre église protestante cherche à rassembler : Rebecca Cognet et son époux, Denis, ont tenté d’obtenir un stand, sur le marché du samedi ou le Marché franc, dédié à l’association culturelle qu’ils ont fondée fin 2008, Les Parchoniens (« les partageurs » en picard). Cette dernière compte une dizaine de membres, dont trois Anglo-Saxons, tous pratiquants au sein d’une association membre de la fédération protestante évangélique, France pour Christ.

« Nous aimerions nous faire connaître, dans le but de partager notre foi, précise Rebecca Cognet, une Anglaise arrivée dans l’Hexagone voici dix ans. Le but est aussi d’aider notre prochain. À ce sujet, un autre projet serait de présenter des produits issus du commerce équitable. »

« Aucun temple, c’est choquant dans la ville de Calvin »

Ces protestants se heurtent à leur tour à l’absence de lieu de culte à Noyon. Si les réformés et les baptistes se rendent respectivement aux temples de Compiègne et Chauny, eux doivent s’exiler à Saint-Quentin. Une telle situation – instaurée lorsque le musée Calvin était devenu laïc, au début des années 1980 – surprend cette Noyonnaise d’adoption : « Cela m’a choquée à mon arrivée dans la ville, en 2008. Bien peu de monde savait qui était Jean Calvin avant la célébration des 500 ans de sa naissance ; or c’est lui qui a créé mon culte, réagit Rebecca Cognet. Je me suis d’ailleurs installée à Noyon en partie parce qu’elle est la cité de Calvin. »

Elle et son mari accueillent, chaque jeudi, un « moment de partage », des prières, à leur domicile de la rue des Boucheries. Non sans se sentir proche des réformés : le couple adhère à une autre association culturelle, à vocation historique, fréquentée par ces derniers, Les Amis du musée Calvin. Mais les protestants évangéliques s’estiment encore trop peu connus localement : en 2009, pour l’année Calvin, ils avaient ainsi fait distribuer des tracts. « Des personnes d’Allemagne et des États-Unis étaient là pour nous aider. On a reçu une vingtaine de contacts, en retour », confie l’Anglaise d’origine, élue trésorière des Parchoniers, tandis que Denis, lui, en est le président. Jusque-là, la Ville a refusé à deux reprises leur souhait de présence mensuelle sur l’un des marchés noyonnais.

Pas de quoi gommer l’attachement de Rebecca Cognet à sa nouvelle ville : elle a quitté Paris pour Noyon « surtout parce que c’est un endroit à taille humaine où tout le monde se connaît, sourit la native du Nord de l’Angleterre. Au début, je ne devais rester en France qu’une année pour mes études, puis c’est devenu deux, puis trois. Ensuite j’ai rencontré mon mari et je ne suis jamais rentrée au Royaume-Uni ».

STÉPHANE LE BARBER

(AVEC MAXIME MASCOLI) Le Courrier Picard du samedi 10 avril 2010

http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Compiegne-Noyon-Creil/Les-protestants-veulent-rompre-l-isolement

NB : l’association s’appelle bien les Parchoniers non les Parchoniens….

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑