Recherche

les parchoniers Blog

Partager la Bible et vivre ses enseignements à Noyon et dans le Noyonnais

Tag

salut

Jésus l’enquête

Il y a maintenant bientôt deux semaines, nous fêtions Pâques, célébration au centre de la foi chrétienne.

La Bible nous dit:
« S’il n’y a point de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité
et si le Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine
et votre foi aussi est vaine. »

On mesure à la lecture de ce verset combien la résurrection de Jésus est importante et cruciale car sans elle la foi chrétienne n’a, tout simplement, pas de raison d’être !

Dans le film « Jésus l’enquête », nous assistons au parcours d’un homme incrédule qui va rencontré son Seigneur et Sauveur en la personne de Jésus. Mais le mieux, c’est de découvrir vous-même cette histoire vraie de Lee Strobel chroniqueur judiciaire au journal Chicago Tribune.

Voici la bande annonce:

Si vous souhaitez vous procurer le livre:

https://maisonbible.fr/fr/55700-jesus–l-enquete-9782847003079.html

RENDEZ-VOUS CINEMA !

Vous souhaitez voir le film, alors rendez-vous
au nouveau Cinéma le Paradisio à Noyon
le vendredi 13 avril 2018 à 19h30

Alors la bonne question, qui se trouve dans la Bible, que vous devrez vous poser à l’issue du visionnage de ce film est :

« Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie.
Celui qui croit en moi vivra,
quand même il serait mort
et quiconque vit et croit en moi
ne mourra jamais.

Crois-tu cela?« 

Oui ? Non ? Des questions ?
Ne passez pas à côté des choses simples !
Prenez 5 minutes qui changeront votre vie en lisant ceci:

http://www.info-bible.org/cinq/5mn5pts.htm

Publicités

La foi de Jean Calvin (8 et 9/9)

«C’est chose notoire que l’homme ne parvient jamais à la pure connaissance de soi-même jusqu’à ce qu’il ait contemplé la face de Dieu, et que, du regard de celle-ci,
il descende à regarder soi.»
Jean Calvin
Institution de la religion chrétienne.

Voilà maintenant longtemps que nous avons commencé une étude, en mettant en ligne des vidéos de conférences, sur la foi de Jean Calvin.

En ce début d’année 2018, vous aurez dans cet article les deux dernières vidéos, espérant que grâce à elles, vous avez pu découvrir ou redécouvrir le grand réformateur français né à Noyon et à travers lui, tourner vos regards vers le Dieu de l’univers qui s’est révélé en Jésus-Christ .

C’est ma prière pour vous, que vous puissiez, si ce n’est encore le cas, faire ce pas de foi en reconnaissant qui est Jésus pour vous…..votre Sauveur et votre Seigneur !

Cela est bien résumé dans ce petit schéma qui illustre un verset de la Bible:

« Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu,
c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

Résultat de recherche d'images pour "le salut par la foi ne Jésus"

Je ne peux que vous encourager à lire l’oeuvre principale de Jean Calvin dont est tirée la citation au début de cet article, je veux parler de l’Institution de la religion chrétienne.

Je vous laisse, ci-après, les liens pour :

la version complète de ce livre
https://maisonbible.fr/fr/9014-institution-de-la-religion-chretienne–en-francais-moderne-9782755000870.html?search_query=jean+calvin&results=59

la version abrégée
https://maisonbible.fr/fr/9115-institution-de-la-religion-chretienne–texte-abrege-en-francais-moderne-9782755002003.html?search_query=jean+calvin&results=59

Si vous souhaitez recevoir une Bible gratuitement,
merci de nous transmettre une demande par courriel lesparchoniers@free.fr
et nous serons heureux de vous l’offrir.

 

Pour celles et ceux qui souhaitent revoir cette conférence en une seule vidéo

Conférence donné par Pierre Wheeler lors de son exposition pour commémorer le
500e anniversaire de la naissance de Jean Calvin.
Organisé à Château-Gontier
par l’association protestante évangélique castrogontérienne

ATTENTION APRES LA VIDEO APPARAIT
UN MUR D’AUTRES VIDEOS QUI N’ONT POUR LA PLUPART
DU TEMPS RIEN A VOIR AVEC LE SUJET !

LES PARCHONIERS VOUS SOUHAITENT
POUR VOUS VOTRE FAMILLE ET VOS PROCHES
UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2018
DANS LA PAIX DE DIEU

Bonne fête de la Réforme

Image result for martin luther wittenberg fête de la réforme

« Ils prêchent des inventions humaines,
ceux qui prétendent qu’aussitôt que l’argent résonne dans leur caisse,
l’âme s’envole du Purgatoire. »

(extrait d’une des thèses affichées)

Bien qu’étant dans la ville natale de Jean Calvin, nous ne devons pas oublier qu’un des grands acteurs de la Réforme protestante est allemand, c’est Martin Luther.

Le 31 octobre 1517, du côté de Wittenberg, Luther affiche sur la porte de l’église catholique de cette ville, les célèbres 95 thèses pour démontrer que la vente des indulgences est un système de croyances qui va à l’encontre de l’enseignement principal de la Bible: le salut que Dieu offre gratuitement en Jésus-Christ.

Il fallait acheter son salut et plus la somme était importante plus vous aviez de chance d’aller au paradis, autant dire que si vous étiez pauvres…..

Luther, se plongeant dans la Parole de Dieu, a redécouvert la puissance de la grâce qui sauve.

Qu’est ce que la grâce ?

« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, c’est un don de Dieu. » La Bible

C’est le seul et unique moyen par lequel Dieu nous sauve et il n’est pas question de mériter quoique ce soit comme l’enseigne aujourd’hui toutes les religions !

Aussi, en ce jour où nous fêtons l’anniversaire de cet événement fondateur du protestantisme, nous voyons que cela est toujours d’actualité. Nous vivons dans une société où c’est la course éperdue au mérite sans que cela étanche véritablement la soif de nos contemporains.

Vous trouverez, ci-après, quelques liens intéressants qui évoquent cette fête de la Réforme et Martin Luther:

http://www.info-bible.org/histoire/reforme/95theses.htm

https://predestinebloguer.wordpress.com/2014/10/31/la-fete-de-la-reforme-commemoration-de-la-date-tres-importante-du-31-octobre-1517/

http://toutpoursagloire.com/95-theses-luther/

Le texte complet des 95 thèses:

https://leboncombat.fr/wp-content/uploads/2013/09/Les-95-Th%C3%A8ses-de-Wittenberg.pdf

Alors, à la suite de Martin Luther, de Jean Calvin et de beaucoup d’autres, vous pouvez faire l’expérience de connaitre personnellement Dieu, Il vous donne l’occasion de venir à Lui dès aujourd’hui, car en Jésus, Dieu a pourvu à votre salut comme la Bible l’énonce:

« En effet, la grâce de Dieu s’est révélée comme une source de salut pour tous les hommes. » La Bible

Pas besoin de payer d’indulgences, c’est gratuit !!

Bonne fête de la Réforme !

Ne passez pas à côté des choses simples !

Il y a des gens qui croient et il y a des gens qui ne croient pas.
Certains ne se sont pas plus posé la question de savoir ce qu’ils croyaient que d’autres de savoir ce qu’ils ne croyaient pas.
Certains croient à des choses incroyables d’autres refusent de croire à des choses évidentes.
Bref, ne cherchez pas trop à comprendre: il y a des gens qui croient et il y a des gens qui ne croient pas!
Personnellement je crois mais je sais ce que je crois. Je ne crois pas seulement ce que je vois, car sinon je nierais l’existence des atomes et des ondes, mais je crois aussi des choses que je ne vois pas mais qui sont pourtant dignes d’être crues.

1. La Bible

Ce que je crois est consigné dans un livre exceptionnel et unique: la Bible.
A-t-on jamais entendu parler d’un livre écrit il y a des millénaires, qui se trouve aujourd’hui dans toutes les librairies et qui détient toujours le record mondial des ventes ?
Allez expliquer de façon logique que plus de 40 auteurs, dont la plupart ne se connaissaient pas, vivant dans des pays différents sur une période de 16 siècles, représentant tous les niveaux de l’échelle sociale, se soient mis d’accord pour écrire un livre caractérisé par une unité de pensée fantastique, un message bouleversant qui a transformé radicalement des milliers de vies, un livre qui se présente comme la Parole de Dieu.

2. Dieu

Dans la Bible Dieu se révèle comme
le créateur de toutes choses,
– celui qui aime
– celui qui est parfaitement juste.
C’est dire qu’on ne peut le tenir coupable d’aucune injustice ni d’aucun manque d’amour; il nous faut en chercher l’origine ailleurs.
Si Dieu est Dieu, et si l’homme est sa créature, il est vain de demander à l’homme d’expliquer Dieu, mais il est sage de demander à Dieu d’expliquer l’homme.

3. L’homme

Créé par Dieu l’homme n’est pas seulement un arrangement judicieux de molécules, il possède la vie et la capacité de communiquer avec son créateur. La Bible nous apprend le début de nos problèmes: l’homme a rompu sa relation avec Dieu en désobéissant. Aujourd’hui, comme alors, l’homme cherche, de façon confuse ce bonheur perdu qui ne se trouve nulle part ailleurs que dans une relation vivante avec Dieu. La Bible nous dit sans ambages que l’homme est perdu .
N’y a-t-il devant nous que le désespoir d’une éternité loin de Dieu? Dieu ne pourrait-il pas faire quelque chose?
Dieu a déjà fait quelque chose.

4. Jésus-Christ

Sa Personne : Pour que l’homme puisse retrouver sa relation avec Dieu, Dieu s’est fait homme en Jésus Christ. Parfaitement Dieu et parfaitement homme, Jésus Christ a été ici bas ce que nous aurions dû être. Il fut exactement l’homme selon la pensée de Dieu: un homme dépendant, obéissant, exempt de fautes, ne faisant que le bien.
Son Oeuvre : Son insupportable perfection entraîna son rejet: il fut mis à mort sur une croix. Sa perfection sans faille le qualifia pour payer devant Dieu l’immense dette du péché du monde. Placé entre ciel et terre, il fut rejeté par les hommes qu’il venait sauver, et abandonné du Dieu dont il faisait la volonté. Sa justice étant satisfaite et sa colère apaisée, Dieu l’a ressuscité et l’a fait asseoir à sa droite, l’établissant « juge des vivants et des morts ».

5. Le salut

Si Dieu est Lumière et si Jésus Christ est un juge parfait et inflexible, nous n’avons pas beaucoup de chance d’être sauvés… La Bible nous dit que nous n’en avons aucune. Maintenant préparez vous à un miracle: ce qui est impossible à l’homme est possible à Dieu. Sur la base de l’oeuvre de Jésus Christ à la croix, Dieu a décidé d’octroyer son pardon à quiconque se reconnaît coupable. Jésus Christ est le passage obligé vers Dieu.

Jésus Christ est le chemin
et la vérité et la vie, nul ne vient
au Père que par lui.

Ne pensez pas que vous puissiez être sauvé par vos louables intentions, vos persévérants efforts ou vos bonnes oeuvres désintéressées. Ce n’est pas possible:

Vous pouvez être sauvés par la grâce
par le moyen de la foi
le salut
ne vient pas de vous
c’est le cadeau de Dieu
c’est une grâce souveraine
qui peut vous faire échapper
à son juste et légitime jugement.

Pour être une bonne nouvelle, c’est une bonne nouvelle!

Vous vous demandez peut-être ce que deviendront les non-croyants? On ne peut pas forcer quelqu’un à croire, même s’il s’agit d’une bonne nouvelle. Ceux qui ne veulent pas être réconciliés avec Dieu ne le seront pas. Ceux qui ne veulent pas être avec Dieu dans le bonheur sans fin n’y seront pas; ils resteront loin de Dieu éternellement dans une position qu’ils n’auront pas voulu quitter.

Je ne suis pas d’accord de croire n’importe quoi, mais je suis d’accord pour accepter:
Que la Bible est un fondement fiable pour ma foi et mon espérance,
Que Dieu est le créateur de toutes choses et que je ne suis pas le produit du hasard,
Que j’ai fait du mal et que rien sur la terre ne peut assouvir ma soif de vrai bonheur,
Que Dieu m’a tant aimé qu’il a donné son Fils unique Jésus Christ pour endurer à ma place le jugement que je méritais,
Qu’il n’y a de salut qu’en Jésus Christ et qu’il n’y a point d’autre nom sous le ciel par lequel il nous faille être sauvé.

Votre choix débouche
– sur une éternité de bonheur près de Dieu
– sur une éternité de malheur loin de Dieu.

Cela mérite bien 5 mn de réflexion…

 

Pour plus d’informations, merci de consulter :

Article original sur http://www.info-bible.org/cinq/5mn5pts.htm

et les études complémentaires sur les 5 points de cet article :
http://www.info-bible.org/cinq/index.htm

NON, LE MAL N’EST PAS FATAL

 

 

La Bible, Livre du prophète Habacuc, chapitre 1 verset 1 à 5

1 La charge qu’Habacuc le Prophète a vue.
2 Ô Eternel ! jusques à quand crierai-je, sans que tu m’écoutes ? jusques à quand crierai-je vers toi, on me traite avec violence, sans que tu me délivres ?
3 Pourquoi me fais-tu voir l’outrage, et vois-tu la perversité ? [Pourquoi] y a-t-il du dégât et de la violence devant moi,
et [des gens qui] excitent des procès et des querelles ?
4 Parce que la Loi est sans force, et que la justice ne se fait jamais, à cause de cela le méchant environne le juste,
et à cause de cela le jugement sort tout corrompu.
5 Regardez entre les nations, et voyez, et soyez étonnés et tout interdits, car je m’en vais faire en votre temps une oeuvre
que vous ne croirez point quand on vous la racontera.

Encore une prophétie qui a été écrite il y a très longtemps et pourtant toujours d’actualité !

Voilà plus de 600 ans avant Jésus-Christ, Habacuc se plaint auprès de Dieu de l’attitude de ses contemporains, en particulier du mal omniprésent.

Quand est-il aujourd’hui ? Chaque jour qui passe ne fait que confirmer les propos du prophète. Partout le péché, le mal sous toutes ces formes a l’air de régner et une forme  d’impuissance nous gagne devant une telle situation.

Heureusement, Dieu a la solution !

Regardons de nouveau le verset 5 de notre récit:

Regardez entre les nations, et voyez, et soyez étonnés et tout interdits, car je m’en vais faire en votre temps une oeuvre que vous ne croirez point quand on vous la racontera.

Cette oeuvre, c’est Jésus-Christ, le fils de Dieu, Dieu fait homme, envoyé sur terre pour mourir à notre place pour le pardon de nos péchés.

La croix de Jésus, voir dessin ci-dessous, nous permet de passer de la mort, de la condamnation à la vie éternelle et au pardon.

Voilà, ce que nous rappelle la fête de la Pâques.

Nous ne sommes plus condamnés à subir le mal. Il nous suffit de répondre favorablement à l’invitation de Dieu, celle qu’Il nous adresse par l’intermédiaire de son Fils Jésus-Christ.

La Bible, Livre des Actes des Apôtres, chapitre 17 verset 30

Mais Dieu passant par-dessus ces temps de l’ignorance,

annonce maintenant à tous les hommes en tous lieux

qu’ils se repentent.

 

Et vous, quelle va être votre réponse à cette annonce ? Repentez-vous, nous dit Dieu, cela veut dire:

– reconnaître notre état de pécheur perdu, 

– reconnaître que nous ne méritons rien,

– reconnaître notre besoin de Dieu,

– reconnaître que nous avons en Jésus-Christ la solution
à notre problème
et accepter le salut par grâce que nous offre Dieu
.

 

JOYEUSES PÂQUES

 

12 raisons pour Noël

12 raisons, 12 passages de la Bible qui nous disent le pourquoi de Noël.
Ce message est toujours d’actualité, celui de Dieu fait homme en Jésus, Dieu donnant son Fils pour le pardon des péchés, pour sauver l’homme….Jésus est venu pour moi….POUR VOUS !

1) Pilate lui dit : Toi, tu es donc roi ? Jésus répondit : C’est toi qui dis que je suis roi. Moi, si je suis né et si je suis venu dans le monde, c’est pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité entend ma voix.

 2) Celui qui fait le péché est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Si le Fils de Dieu s’est manifesté, c’est pour détruire les œuvres du diable.

 3) Jésus, qui avait entendu, leur dit : Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.

 4) Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.

 5) Car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude.

 6) …afin de racheter ceux qui étaient sous la loi, pour que nous recevions l’adoption filiale.

 7) Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, pour que quiconque met sa foi en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle.

 8) C’est en ceci que l’amour de Dieu s’est manifesté parmi nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui.

 9) C’est une parole certaine et digne d’être pleinement accueillie : Jésus–Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs ; je suis, moi, le premier d’entre eux.

 10) Siméon les bénit et dit à Marie, sa mère : Celui–ci est là pour la chute et le relèvement de beaucoup en Israël, et comme un signe qui provoquera la contradiction

 11) L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a conféré l’onction pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres ; il m’a envoyé pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le retour à la vue, pour renvoyer libres les opprimés

 12) Aussi accueillez–vous les uns les autres, comme le Christ lui–même vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. Car je dis que le Christ est devenu serviteur des circoncis pour la vérité de Dieu, en confirmant les promesses faites aux pères

Article original en anglais par John Piper
à http://www.desiringgod.org/resource-library/taste-see-articles/12-reasons-for-christmas

et dans un français approximatif…à http://fr.gospeltranslations.org/wiki/Douze_Raisons_pour_No%C3%ABl

Une Bonne Nouvelle pour vous !

TOUSSAINT ou TOUS SAINTS !

Soyons clairs ! La « fête » de la toussaint est d’origine catholique et on ne trouve aucune base biblique à cela. Néanmoins, en ce jour, 40 millions de personnes en France se rendront dans les cimétières ! Comment ne pas être interpellé par cette démarche ?

Même si comme chrétiens, à la lecture de la Bible, nous ne pouvons être d’accord avec ce qui ressemble à un culte pour les morts, nous pensons que nos comtemporains expriment par ce geste leur angoisse du lendemain à travers le souvenir de leurs proches disparus.

Mais que cette « fête » est triste, pourquoi ? Tout simplement, parce que Dieu est absent.

A l’occasion de la Toussaint, le chroniqueur d’un hebdomadaire local écrit :

« Certainement, en ces moments-là, ceux qui veulent se souvenir et revoir en leur mémoire l’image d’un être aimé, prennent conscience de l’impuissance de l’humain devant la mort de la fragilité et de la brièveté d’une existence ». Et il ajoute : « Nous ne sommes ici-bas que de pauvres locataires avec un bail bien précaire. Nous ne sommes que des passants ! »  ( http://topchretien.jesus.net/topmessages/view/2071/angoisse-humaine-joie-chretienne.html)

Lisons ce que nous dit la Bible :

« C’est pourquoi, affermissez votre pensée, soyez sobres et ayez une parfaite espérance en la grâce qui vous sera apportée, lors de la révélation de Jésus–Christ.
Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux désirs que vous aviez autrefois, dans votre ignorance ;
mais, de même que celui qui vous a appelés est saint, vous aussi devenez saints dans toute votre conduite, puisqu’il est écrit : Vous serez saints, car je suis saint. »

La Bible, 1ère lettre de Pierre, chapitre 1, verset 13 à 16

Quelle promesse ! Cette révélation, c’est de croire en Jésus-Christ, de croire que Dieu nous donne en Lui, l’accès a un salut gratuit. C’est cette grâce qui nous rend SAINTS, c’est Dieu qui nous rend SAINTS, cela n’arrive pas par nos propres moyens !

Enfin, c’est aussi cette sainteté acquise par le sacrifice de Jésus à la croix pour le pardon de nos péchés, ce salut offert par Dieu, qui nous donnent la joie:

« Je me réjouirai pleinement en l’Éternel, Mon âme sera ravie d’allégresse en mon Dieu ; Car il m’a revêtu des vêtements du salut, Il m’a couvert du manteau de la justice, Comme le fiancé s’orne d’une parure tel un sacrificateur, Comme la fiancée se pare de ses atours. » Esaïe chapitre 61, verset 10

Alors oui, nous pouvons dire que nous sommes SAINTS EN JESUS-CHRIST, et ce malgré nos imperfections. Cela est possible MAINTENANT aussi pour vous.

COMMENT ?
MERCI DE CLIQUER SUR LE LIEN…..
Le Salut par la Foi en Jésus

LE SALUT

« Et Jésus, passant de là plus avant, vit un homme nommé Matthieu, assis au bureau de recette ; et il lui dit : Suis-moi. Et se levant, il le suivit.
Et il arriva, comme il était à table dans la maison, que voici, beaucoup de publicains* et de pécheurs vinrent et se mirent à table avec Jésus et ses disciples ; ce que les pharisiens ayant vu, ils dirent à ses disciples :
Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains* et les pécheurs ?
Et Jésus, l’ayant entendu, leur dit : Ceux qui sont en bonne santé n’ont pas besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal.
Mais allez et apprenez ce que c’est que : Je veux miséricorde et non pas sacrifice ; car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »
La Bible, évangile de Matthieu, chapitre 9, verset 10 à 13

*publicains ou péagers : Juifs percevant les impôts pour le compte de l’occupant romain, considérés comme trahissant leurs compatriotes, soupçonnés de malversations, méprisés et assimilés aux pécheurs notoires.

C’est une terrible chose qu’un homme ose croire qu’il est juste par lui-même, par ses œuvres, car alors il ne peut pas prétendre à posséder le Sauveur que Dieu a donné aux pé­cheurs; et de même le Sauveur ne peut avoir aucune part avec un tel homme pour lequel il n’est rien. En effet, comment cela se pourrait-il? Quel emploi un homme sur la terre ferme, ferait-il d’un bateau de sauvetage ?­ Comme donc un bateau de sauvetage n’est utile qu’à des gens qui se noient; de même en est-il du Sauveur. II n’est utile qu’à des pécheurs. Quand donc un homme prétend être juste, c’est comme s’il disait, qu’il n’a pas besoin d’ê­tre sauvé, il se met ainsi en dehors du salut; car le salut est pour des pécheurs et non pour des justes.

La seule qualification qu’il faille à un homme pour être sauvé, c’est qu’il soit pécheur; une seule chose lui donne droit au Sauveur, c’est le simple fait qu’il est un pécheur. Quand un homme refuse de prendre la place et le caractère de pécheur, il se dépouille lui-même de son seul titre à posséder le salut.

C’est donc une chose bénie pour un homme lorsqu’il se reconnaît lui-même comme un pécheur, car alors il peut regarder au SAUVEUR, et le réclamer comme son propre Sauveur; de son côté aussi Jésus peut regarder à un tel homme et le réclamer comme étant à lui.

Il est venu sur la terre pour sauver des pécheurs. ­Mais ici, lecteur, faites y attention; si vous prétendez vous justifier par vos œuvres, attendez-vous à être examiné par une justice qui n’admet aucun péché, aucune souillure de­vant Dieu; elle n’aura aucune miséricorde pour vous, si Jésus n’est pas votre Sauveur. Ce dont le Sauveur a be­soin, c’est d’un pécheur, et ce dont le pécheur a besoin, c’est d’un Sauveur. Qu’une pareille rencontre est bénie, en vé­rité! Le Sauveur se réjouit d’avoir trouvé un pécheur et le pécheur se réjouit d’avoir trouvé un Sauveur.

Cher lecteur, prenez ici votre place comme un pécheur, qui est entièrement mauvais – qui ne vaut rien du tout; alors vous pourrez regarder la face du Fils de Dieu, et lui dire:
Sauveur, tu es à moi, car je suis un pécheur; et tu es venu pour sauver des pécheurs. Prenez votre place com­me étant perdu; alors vous pourrez dire à Jésus:
« Je suis à toi, CAR tu es venu pour chercher et sauver ce qui était perdu ».

Article paru dans le Messager Evangélique de 1861  © www.eblc.ch

NB : le texte de la Bible est celui provenant du site : www.bibliquest.org

Pour vous procurer et/ou vous abonner à cette publication merci de vous connecter à : http://www.bpcbs.com/

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑