Recherche

les parchoniers Blog

Partager la Bible et vivre ses enseignements à Noyon et dans le Noyonnais

Tag

Pâques

Perspectives de résurrection

Nous voici à Pâques pour proclamer, à nouveau, la victoire de la résurrection de notre Seigneur. En effet, la mort n’a pas pu le garder. Mais y pensons-nous, vraiment ? Nous passons souvent du temps, les semaines avant Pâques, à méditer les événements de la dernière semaine du Seigneur, avant sa crucifixion. Dimanche dernier nous avons peut-être célébré les rameaux – sa démonstration puissante d’être le Messie et le roi d’Israël, qui a été si rapidement suivie par d’autres cris de la foule, pour demander sa crucifixion.

Nous avons peut-être étudié les différentes paroles du Seigneur sur la croix ou médité son procès, le reniement de Pierre, le découragement des disciples, leur crainte, puisque tout semblait terminé (puisqu’ils n’ont pas « entendu » sa promesse de ressusciter le troisième jour). Puis, arrive le dimanche de Pâque, et le tombeau vide. La joie indescriptible des disciples, puisque le Seigneur est réellement ressuscité !

Mais qu’en est-il pour nous, ces jours-ci, au sujet de la résurrection ? Nous y croyons, mais peut-être comme Marthe, lors de la mort de Lazare : « Je sais, lui répondit Marthe, qu’il ressuscitera lors de la résurrection, le dernier jour » (Jean 11.24). Elle y croyait, certes, mais d’une manière très « théorique » et lointain. En quoi la résurrection du Seigneur, le dimanche de Pâques, change-t-elle notre perspective sur la vie, aujourd’hui ?

Je vous invite à considérer brièvement les paroles de l’apôtre Pierre, en 1 Pierre 1.3-5, pour développer cette perspective « actuelle », pour nous aussi : « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ ! Conformément à sa grande bonté, il nous a fait naître de nouveau à travers la résurrection de Jésus-Christ pour une espérance vivante, pour un héritage qui ne peut ni se détruire, ni se souiller, ni perdre son éclat. Il vous est réservé dans le ciel, à vous qui êtes gardés par la puissance de Dieu, au moyen de la foi, pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ».

Oui, Jésus-Christ est ressuscité. Il est vraiment ressuscité ! Mais voyons-nous ce que cela change pour nous, aujourd’hui, dans ce monde ? Premièrement, selon Pierre, notre nouvelle naissance est réellement une naissance – à la vie éternelle. Et cela, ce n’est pas « pour après notre mort » uniquement. Nous vivons, maintenant, en Christ, pour ne jamais mourir, même si notre corps peut encore disparaître. Mais notre espérance est vivante, ce n’est pas juste un vague « espoir » qu’il y ait quelque chose d’autre après la mort. Nous avons déjà notre place près du Seigneur, et personne ne peut nous le prendre, personne ne peut nous empêcher de nous y trouver le moment venu ! Car, comme Pierre termine ce petit paragraphe ô combien riche, nous sommes « gardés par la puissance de Dieu » !

Parce que Christ est ressuscité, nous vivons, nous aussi, aujourd’hui, dans la puissance de sa résurrection. Et il ne faut pas oublier que la résurrection « rachète » aussi la création toute entière (voir par exemple Romains 8.19-25), la vie éternelle n’est pas une « vue de l’esprit ». Débarrassons-nous des influences de notre héritage « gréco-romain » sur le fait que l’esprit est « bon » et la matière insignifiante, car il y a un homme, et dans un corps humain (certes, glorifié !) assis à la droite de Dieu le Père dans son ciel, attendant le moment où il viendra pour nous réunir avec lui – dans notre corps, et que nous attendons de nouveaux cieux et une nouvelle terre. Ce n’est pas juste une « vie en esprit » pour toute l’éternité ! Par son incarnation et sa résurrection, le Seigneur a également « racheté » la matière, le monde matériel. Aujourd’hui, la résurrection est-elle une vérité suffisamment puissante pour nous, suffisamment concrète dans nos pensées, pour que nous aussi, comme Paul, nous puissions dire que nous gémissons, parce que nous voulons, nous aussi, « nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie » (2 Cor 5.2-5) « Nous savons en effet que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera aussi par Jésus et nous fera paraître avec vous dans sa présence » (2 Cor 4.14).

Joyeuse Pâques !

Henry Oppewall
Président de l’AEEI
Pour lire l’article original: http://www.alliance-aeei.org/perspectives-de-resurrection


NB: La Commauté Protestante de Noyon fait partie d’une alliance d’églises en France, dénommée Alliance des Eglises Evangéliques Interdépendantes (AEEI http://www.alliance-aeei.org/) qui fait elle-même partie du Conseil National des Evangéliques des France (CNEF http://lecnef.org/) qui regroupe la plupart des chrétiens protestants évangéliques dans notre pays.

Nous laissons à votre réflexion l’article qui suit du Président de notre alliance d’églises, Henry Oppewall sur le thème de Pâques.

Bonne lecture !!

Publicités

La résurrection du Christ

C’était il y a deux semaines, nous fêtions Pâques.

Pour cet événement si important pour les chrétiens, la Communauté Protestante de Noyon a souhaité vous inviter à la projection d’un film qui relate d’une manière originale cette histoire qui a changé le monde !

En effet, c’est par l’intermédiaire de Clavius, un militaire romain, que vous allez découvrir ou redécouvrir le récit, toujours d’actualité, de la résurrection de Jésus.

Ce film a connu un beau succès aux Etats-Unis. En France, en 2016, faute d’une programmation étendue, sa diffusion a été malheureusement très confidentielle.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Regardez, ci-après, la bande-annonce:

Attention, à la fin de cette vidéo, un mur d’images apparaît.
Le plus souvent, cela n’a rien à voir avec le sujet, SOYEZ VIGILANTS !!

Pour lire une critique du film, merci de lire l’article ci-après en cliquant :

https://franckgodin.toutpoursagloire.com/risen-film-missiologique/

Et rendez-vous dimanche
30 avril 2017 à 18h
au Cinéma Paradisio
entrée gratuite.

Attention le film
est interdit au moins de 12 ans !

 

Pâques: êtes-vous plutôt chocolat ou sang ?

Ma question est volontairement provocatrice !

Tout le monde, est surtout au moment de pâques, aime dégusté et offrir du chocolat, mais le problème n’est pas là.

Le chocolat comme les cloches et d’autres traditions sont venues remplaçées le véritable sens de Pâques, celle de l’histoire d’un homme, à la fois homme et Dieu, qui est venu sur terre pour verser son sang pour le pardon de nos péchés et que nous ayons de nouveau accès à Dieu.

« Vous avez été libérés de cette manière futile de vivre que vous ont transmise vos ancêtres et vous savez à quel prix. Ce n’est pas par des biens qui se dévaluent comme l’argent et l’or.

Non, il a fallu que le Christ, tel un agneau pur et sans défaut, verse son sang précieux en sacrifice pour vous. » La Bible – 1 Pierre 1, 18 et 19

Alors, il y a une mauvaise nouvelle:

A cause de nos péchés, nous sommes définitivement séparés de Dieu et seul le sang peut purifier et effacer cette offense faite au Créateur:

« En fait, selon la Loi, presque tout est
purifié avec du sang,
et il n’y a pas de pardon des péchés
sans que du sang soit versé. » La Bible – Hébreux 9,22

C’est la raison de tous les sacrifices d’animaux et même parfois d’humains que l’on retrouve dans les multiples religions.

MAIS il y a une BONNE NOUVELLE:

Dieu nous aime et il L’ a monté en envoyant son Fils, Jésus, payant le prix du péché en mourrant sur une croix:

« Voici comment Dieu a démontré qu’il nous aime : il a envoyé son Fils unique dans le monde pour que, par lui, nous ayons la vie.
Voici en quoi consiste l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés ; aussi a–t–il envoyé son Fils pour apaiser la colère de Dieu contre nous en s’offrant pour nos péchés. » La Bible – 1 Jean 4, 9 et 10

Pour reformuler ma question de début, êtes-vous plutôt:

JEFF DE BRUGES OU JESUS DE NAZARETH ?

See original image

Image result for LA passion de christ mel gibson

 

 

« La nouvelle que nous avons apprise de Lui (c’est Christ) et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en Lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec Lui et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme Il est Lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, (ceux qui sont dans la lumière sont en communion les uns avec les autres), et le sang de Jésus Son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous Le faisons menteur, et Sa parole n’est point en nous. Mes petits enfants, je vous écris ces choses afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprés du Père, Jésus Christ le juste. Il est Lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, et non seulement pour les notres, mais aussi pour ceux du monde entier. »

La Bible – 1 Jean 1, 5 à 1 Jean 2, 2

Pour aller un peu loin sur ce sujet, vous pouvez visionner cette excellente vidéo

ATTENTION A LA FIN APPARAIT UN MUR D’IMAGES AVEC D’AUTES VIDEOS
QUI PEUVENT N’AVOIR AUCUN LIEN AVEC LE SUJET,
SOYEZ VIGILANTS !

LES PARCHONIERS

VOUS SOUHAITENT

DE JOYEUSES PAQUES !

 

NON, LE MAL N’EST PAS FATAL

 

 

La Bible, Livre du prophète Habacuc, chapitre 1 verset 1 à 5

1 La charge qu’Habacuc le Prophète a vue.
2 Ô Eternel ! jusques à quand crierai-je, sans que tu m’écoutes ? jusques à quand crierai-je vers toi, on me traite avec violence, sans que tu me délivres ?
3 Pourquoi me fais-tu voir l’outrage, et vois-tu la perversité ? [Pourquoi] y a-t-il du dégât et de la violence devant moi,
et [des gens qui] excitent des procès et des querelles ?
4 Parce que la Loi est sans force, et que la justice ne se fait jamais, à cause de cela le méchant environne le juste,
et à cause de cela le jugement sort tout corrompu.
5 Regardez entre les nations, et voyez, et soyez étonnés et tout interdits, car je m’en vais faire en votre temps une oeuvre
que vous ne croirez point quand on vous la racontera.

Encore une prophétie qui a été écrite il y a très longtemps et pourtant toujours d’actualité !

Voilà plus de 600 ans avant Jésus-Christ, Habacuc se plaint auprès de Dieu de l’attitude de ses contemporains, en particulier du mal omniprésent.

Quand est-il aujourd’hui ? Chaque jour qui passe ne fait que confirmer les propos du prophète. Partout le péché, le mal sous toutes ces formes a l’air de régner et une forme  d’impuissance nous gagne devant une telle situation.

Heureusement, Dieu a la solution !

Regardons de nouveau le verset 5 de notre récit:

Regardez entre les nations, et voyez, et soyez étonnés et tout interdits, car je m’en vais faire en votre temps une oeuvre que vous ne croirez point quand on vous la racontera.

Cette oeuvre, c’est Jésus-Christ, le fils de Dieu, Dieu fait homme, envoyé sur terre pour mourir à notre place pour le pardon de nos péchés.

La croix de Jésus, voir dessin ci-dessous, nous permet de passer de la mort, de la condamnation à la vie éternelle et au pardon.

Voilà, ce que nous rappelle la fête de la Pâques.

Nous ne sommes plus condamnés à subir le mal. Il nous suffit de répondre favorablement à l’invitation de Dieu, celle qu’Il nous adresse par l’intermédiaire de son Fils Jésus-Christ.

La Bible, Livre des Actes des Apôtres, chapitre 17 verset 30

Mais Dieu passant par-dessus ces temps de l’ignorance,

annonce maintenant à tous les hommes en tous lieux

qu’ils se repentent.

 

Et vous, quelle va être votre réponse à cette annonce ? Repentez-vous, nous dit Dieu, cela veut dire:

– reconnaître notre état de pécheur perdu, 

– reconnaître que nous ne méritons rien,

– reconnaître notre besoin de Dieu,

– reconnaître que nous avons en Jésus-Christ la solution
à notre problème
et accepter le salut par grâce que nous offre Dieu
.

 

JOYEUSES PÂQUES

 

JESUS ≠ RELIGION

La religionc’est l’homme en quête de Dieu 

MAIS

l’Évangile, c’est Dieu qui cherche l’homme.

et n’oubliez pas…..

JESUS EST VIVANT !

BONNES FETES DE PAQUES

LA PLUS GRANDE NOUVELLE DE TOUS LES TEMPS

Dans un siècle de communication et sous la pression d’informations incessantes, la plus grande nouvelle de tous les temps vient encore aujourd’hui jusqu’à nous.

UNE FEMME EN FUT LE PREMIER TEMOIN

Marie Madeleine avait été délivrée de son affreuse condition. « Sept démons » étaient sortis d’elle grâce à la puissance de Jésus. Captive, prise par « l’homme fort », un plus puissant, Jésus, l’avait arrachée au pouvoir de Satan. Elle avait changé de maître: de celui qui est menteur et meurtrier, elle avait maintenant Celui qui est débonnaire et humble de coeur, Celui dont le joug est léger. Son coeur était lié à Jésus. Elle lui appartenait entièrement. Elle L’aimait beaucoup car elle avait été sauvée d’une condition horrible. Puis elle avait montré son amour en assistant Jésus de ses biens. Son coeur Lui était irrémédiablement attaché. Elle a été témoin de Sa mort puis de Sa résurrection. Elle s’est tenue au pied de la croix, puis près du tombeau, elle a reçu le message de l’ange, et celui de Jésus ressuscité Lui-même, pour le transmettre aux disciples:

« Il est ressuscité des morts, il s’en va en Galilée: là vous le verrez. »
« N’ayez point de peur, allez annoncer à mes frères
qu’ils aillent en Galilée et là ils me verront. »

La Bible – Evangile de Matthieu – chapitre 28 – verset 7 à 10 

Puis cette extraordinaire nouvelle:

« Va vers mes frères, et dis leur: Je monte vers mon Père
et votre Père et vers mon Dieu et votre Dieu. »

La Bible – Evangile de Jean – chapitre 20 – verset 17

Marie-Madeleine se précipita pour annoncer la bonne nouvelle. Jésus était ressuscité, elle L’avait vu, Il allait monter au ciel: un fait nouveau extraordinaire qui dépasse la raison humaine, mais source de bénédictions incalculables pour l’humanité….

Nous vivons dans une société conditionnée par l’emprise des médias qui véhiculent en permanence toutes les nouvelles prouesses technologiques et les prétentions à la maîtrise de la vie. Les hommes sont dans l’attente d’un nouvel ordre mondial et d’une paix qui s’enfuit toujours.

Free Easter Clipart

Alors que le matérialisme a véhiculé tant d’horreurs et de désastres pour notre humanité et que beaucoup sont prêts à accepter tout ce qui échappe à la raison humaine, il nous semble que le témoignage de Marie Madeleine est digne de toute notre attention.

Article tiré du mensuel « Le Salut de Dieu » n°1400 d’avril 1998

Un Dieu qui sauve

A Pâques, nous parlons et nous fêtons la résurrection de Christ. Bien que cela soit bibliquement vrai, je crains que nous oublions un peu vite, qu’ c’est également et surtout à Pâques que JESUS A ETE CRUCIFIE ET QU’IL EST MORT. Sacrifice nécessaire, obligatoire, pour que nous puissions obtenir le pardon de Dieu pour nos fautes.

Ce rappel étant fait, je vous laisse cette histoire qui nous parle
de ce pardon acquis à la croix pour vous.
••• 

Une jeune femme libanaise, à qui l’on parlait de l’amour de Dieu pour ce monde, résistait par beaucoup d’arguments.

Mais un jour son fils, victime d’un accident, a besoin de toute urgence d’une transfusion sanguine. Dans cette région montagneuse du Liban, il faut trouver quelqu’un qui veuille bien donner son sang au jeune homme. Seul le pasteur village est d’un groupe sanguin exactement compatible avec celui du garçon, et il n’hésite pas à le secourir. Grâce à lui, le blessé se remet assez vite.

Quelque temps plus tard, le pasteur rend visite à la famille. Tous l’acceuillent avec joie, et le remercient.
 » Votre acte a sauvé la vie de mon fils », dit la mère.
Alors le pasteur sourit simplement:
 » C’est peu de chose, madame; pensez plutôt à ce que Cieu a fait pour nous. La Bible dit que  » nous étions morts dans nos fautes » mais elle ( la Bible ) ajoute:

« Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » évangile de Jean chapitre 3 verset 16

Le don du sang est parfois le seul moyen pour sauver une vie humaine physiquement. Jésus a donné sa vie pour moi. Il est mort à ma place, il a subi le châtiment que méritaient mes péchés. Par son sang versé à la vroix, il a obtenu, pour tout ceux qui croient, la paix avec Dieu, son plein pardon.

La femme comprend alors que l’amour du pasteur est le reflet d’un amour beaucoup plus grand:

JESUS A DONNE SA VIE POUR LE SALUT DES HOMMES.

Histoire tiré du calendrier « La Bonne Semence » disponible sur : http://www.bpcbs.com
à visiter également http://www.campuspourchrist.ch/jesus/qui-est-jesus.html

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑